La SEMAEST, via son dispositif CoSto (Connected Stores), est impliquée dans deux projets européens pour 3 ans :
I.T.I FEDER et URBACT III.

I.T.I FEDER

Le dispositif I.T.I FEDER (Fonds européen de développement régional) est un dispositif de soutien financier européen géré par les conseils régionaux, portant sur des projets d’Investissements Territoriaux Intégrés. Sur le territoire parisien, le programme est piloté par la Ville de Paris, qui finance 15 projets multi-thématiques dont l’action porte en particulier sur l’est de la capitale, dont CoSto.

> Réduire la fracture numérique chez les petits commerçants et promouvoir l’activité économique de l’est parisien

Fin 2015, le projet CoSto a été retenu dans le cadre de ce programme de financement européen I.T.I FEDER afin de renforcer son action et d’accompagner la mise en place d’un living lab de la Nouvelle Économie de Proximité dans le nord-est parisien (18e, 19e et 20e arrondissements). Le projet est cofinancé par l’Union Européenne à hauteur de 294 760 €.

CoSto part du constat que la fracture numérique est aussi une réalité chez les petits commerçants, qui pâtissent du monopole des grandes enseignes qui bénéficient de davantage de ressources pour développer des stratégies numériques efficaces. C’est pourquoi le programme Connected Stores propose des outils performants aux commerçants visant à réduire cette fracture numérique et à donner l’opportunité aux commerces de proximité d’augmenter leur visibilité d’une part ; et à favoriser l’émergence de concepts et formes de commerces hybrides et novateurs d’autre part. C’est par l’innovation et la diversification que CoSto envisage le commerce de demain et la vitalité de l’est parisien.

Principaux volets d’action du programme CoSto – I.T.I FEDER dans les 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris :

  • Informer, sensibiliser et former les commerçants et artisans aux outils numériques ;
  • Leur permettre de tester gratuitement des solutions numériques innovantes ;
  • Promouvoir et valoriser les commerçants du réseau auprès des Parisiens et des touristes grâce aux outils de communication numériques.

URBACT III

La SEMAEST participe également au programme européen d’échanges et de coopération entre villes intitulé URBACT III, dont l’objectif est de partager des savoir- faire et de promouvoir les démarches de développement territorial.

> Interactive Cities : un réseau de 10 villes partenaires

URBACT III identifie plusieurs réseaux de villes en fonction des thématiques d’action et spécificités locales propres à ces territoires. La SEMAEST fait partie du réseau « Interactive Cities », piloté par la ville de Gênes et composé de 10 villes européennes : Murcia (Espagne),  Lisbonne (Portugal), Palerme (Italie), Gand (Belgique), Tartu (Estonie), Alba Iulia (Roumanie), Verna (Bulgarie), Debrecen (Hongrie), Gênes (Italie) et Paris.

Toutes ces villes sont porteuses d’une  problématique commune : « Comment l’usage du numérique et des réseaux sociaux transforme les politiques publiques ? » et se réunissent deux fois par an pour échanger des idées, expériences et bonnes pratiques.

Cette piste de réflexion sur le numérique comme catalyseur de l’inclusion citoyenne est affinée en 3 axes de réflexion :

  • L’aménagement urbain concerté ;
  • Le développement économique local ;
  • L’attractivité touristique.

 

> Le groupe local parisien : l’incarnation d’URBACT III au niveau local

Au niveau local, la SEMAEST anime et fédère un pôle d’acteurs locaux dont l’objectif est de créer des synergies entre les partenaires, d’amplifier les actions de chacun, de nourrir les réflexions des partenaires européens et de s’inspirer des pratiques et expériences des autres villes du réseau.

Consulter le rapport d’activité final du projet « Interactive Cities »
12 guidelines to digital urban governance